L’Iran opposé à toute renégociation de son accord nucléaire avec l’Occident

Le président iranien Hassan Rohani a déclaré lors d’une conférence de presse ce mardi à Téhéran, que son pays refusera de renégocier l’accord de Vienne sur son programme nucléaire si le président élu américain Donald Trump le demande.

Donald Trump qualifie l’accord sur le nucléaire iranien de pire accord jamais signé et a menacé pendant sa campagne électorale, de le «déchirer» ou de le renégocier. Lors de son audition devant le Sénat, Rex Tillerson, désigné par Donald Trump pour diriger le département d’Etat, a déclaré la semaine dernière qu’il préconiserait que l’accord soit «totalement passé en revue», sans pour autant aller jusqu’à suggérer que les Etats-Unis pourraient le dénoncer.

Hassan Rohani n’a pas manqué d’insister sur le fait que les Etats-Unis n’étaient que l’une des six puissances à avoir négocié et signé en juillet 2015 avec l’Iran le JPOA, le Plan d’action commun, auquel sont associées la Russie, la Chine, la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne, l’accord ayant été, en plus, appuyé par une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies.

La position extrême de Donald Trump sur le nucléaire iranien est loin d’être partagée par les autres signataires de l’accord. Helga Schmidt, la secrétaire générale du Service européen pour l’action extérieure, qui gère les relations diplomatiques avec les pays non membres de l’Union européenne, a récemment insisté sur le fait que le texte signé l’été passé était un accord multilatéral qui ne peut être renégocié de façon bilatérale.

L’Union européenne confirme également être en parfait accord avec la Russie et la Chine, malgré leurs divergences sur d’autres sujets, quant à la nécessité de préserver cet accord qu’elle considère comme «extrêmement important» en particulier pour la sécurité du continent.

A propos de Fitzpatrick 1300 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*