Irak : Des armes chimiques découvertes à Mossoul

Les forces spéciales françaises, qui opèrent en soutien à l’armée irakienne, sont tombées sur un entrepôt de fabrication d’armes chimiques dans la deuxième ville d’Irak, Mossoul, rapporte la chaîne d’information britannique Sky News.

L’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI), qui a récemment perdu le contrôle de la partie Est de cette ville au profit des forces armées irakiennes, se préparerait à utiliser ces armes chimiques contre ces dernières.

Le fameux entrepôt se situe dans une zone d’où les éléments de Daech (acronyme en arabe du groupe EI) viennent d’être délogés. Des dizaines de missiles à longue et courte portée ont été découverts sur ce site, de même que des têtes contenant un produit chimique non encore déterminé, en attendant les résultats des analyses des spécialistes en cours.

Il est à noter que ces armes portent un marquage indiquant une fabrication russe. D’après la source de presse, ces armes auraient été récupérées en Syrie par les terroristes. Par la suite, elles ont été modifiées par les djihadistes, qui les ont renforcées au moyen de têtes spéciales de sorte à en faire des armes chimiques.

Lors d’un entretien accordé à la chaîne Sky News, le brigadier Ali, du service irakien du contre-terrorisme,  a indiqué que les djihadistes accéléraient la fabrication de telles armes depuis que l’offensive sur Mossoul a été lancée avec l’appui des Etats-Unis. Les forces de la coalition ont désormais le contrôle de toute la partie Est du fief de Daech. Dans un avenir très proche, ces troupes vont lancer l’assaut afin de reconquérir l’Ouest de Mossoul.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*