Rabat et Accra consolident leur coopération dans divers domaines

La coopération entre le Maroc et le Ghana a franchi un nouveau pas en avant, à l’occasion de la première visite officielle qu’effectue depuis jeudi soir à Accra, le Roi du Maroc Mohammed VI.

A l’issue d’un entretien en tête-à-tête au palais présidentiel à Accra, le président ghanéen, Nana Akufo-Addo et son illustre hôte, Mohammed VI ont présidé ce vendredi, la cérémonie de signature de 25 accords et conventions de coopération liant les établissements publics et privés des deux pays dans divers domaines économiques et financiers.

Ces accords portent entre autres, sur la protection réciproques des investissements, la non-double imposition et la prévention de l’évasion fiscale, le soutien et le financement de la petite agriculture, l’assurance agricole, la coopération industrielle, le développement de projets d’énergies renouvelables au Ghana, la coopération dans les secteurs du tourisme et des mines, l’échange d’expérience et d’expertise et la double-cotation entre la Bourse de Casablanca et Ghana Stock Exchange.

Auparavant, le Roi Mohammed VI a été l’hôte d’un déjeuner offert en son honneur par le président ghanéen, au palais présidentiel.
Le souverain marocain est arrivé hier jeudi au Ghana, première étape d’une nouvelle tournée africaine qui le conduira ensuite dans cinq ou six autres pays de la région. Il est accompagné d’une délégation officielle composée notamment de son Conseiller, Fouad Ali El Himma et de plusieurs ministres, des personnalités civiles et militaires et une forte délégation d’hommes d’affaires marocains.

La veille, le vice-président de la République du Ghana, Mahamudu Bawumia, a confié à la presse locale, que la visite officielle qu’effectue le Roi Mohammed VI au Ghana, « revêt une grande importance et contribuera, sans nul doute, au développement des relations bilatérales pour atteindre un niveau distingué (…) au bénéfice des deux pays ».
Il a de même souligné la volonté des dirigeants de son pays d’inciter les opérateurs économiques marocains à investir au Ghana compte tenu de la plateforme économique intéressante dont dispose le pays.
Décidemment même après avoir réussi avec une main de maître, à réintégrer son Royaume au sein de l’Union africaine, le Roi Mohammed VI est résolument décidé à rattraper le temps perdu par le Maroc sur l’échiquier africain à cause du conflit territorial autour de Sahara.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*