Des centres juifs aux Etats-Unis reçoivent des menaces téléphoniques

Une douzaine de centres juifs établis aux Etats-Unis ont reçu des alertes à la bombe occasionnant leur évacuation lundi dernier, d’après des organisations juives et les autorités américaines.

Il s’agit, entre autres, des centres juifs d’Amherst et Buffalo dans l’Etat de New York, de Birmingham en Alabama, de Cleveland dans l’Ohio, de Houston au Texas et de Saint Paul dans le Minnesota.

D’après le Jewish Community Center Association of North America (JCC), ces menaces téléphoniques proférées contre onze sites portent à 69 le total des incidents similaires recensés depuis le mois de janvier dernier dans 27 Etats américains et une province canadienne. Toutes les menaces reçues lundi constituaient des fausses alertes, précise la même source.

Le président américain Donald Trump a dénoncé mardi les menaces «horribles» et «douloureuses» adressées à la communauté juive, lesquelles constituent «un triste rappel du travail qui reste à faire pour éliminer la haine et les préjugés». De leur côté, le FBI et le département de la Justice ont ouvert une enquête.

La presse locale a rapporté qu’une centaine de tombes d’un cimetière juif de Saint Louis dans le Missouri ont été profanées le week-end dernier. D’après un rapport du Southern Poverty Law Center (SPLC), qui dénombre les actes racistes et combat l’extrémisme, le nombre de groupes prêchant la haine est en hausse aux Etats-Unis, en raison notamment du «populisme de droite» manifesté durant la campagne présidentielle. Ce centre a enregistré 867 incidents racistes aux Etats-Unis dans les 10 jours qui ont suivi l’élection de Donald Trump.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*