Arrestations de 13 employés Israel Aerospace Industries pour corruption

La police israélienne a annoncé avoir arrêté mercredi matin, 13 employés des IAI (Israel Aerospace Industries), dont un ancien officier haut gradé de l’armée israélienne, pour «corruption profonde».

Plusieurs chefs d’accusation notamment de corruption, de fraude et de blanchiment d’argent, pèsent sur les 13 suspects.

La police a également perquisitionné les domiciles des suspects, leurs entreprises et leurs bureaux aux IAI. Ces arrestations ont été réalisées après plusieurs mois d’enquête, menée «sous couverture» par l’unité anti-corruption Lahav 433 de la police israélienne, spécialisée dans la lutte anti-corruption, avec des enquêteurs du Trésor public et du Directeur de la sécurité de l’establishment militaire, une unité d’enquête interne du ministère de la Défense.

Les suspects travaillent dans la compagnie Israel Aerospace Industries ou dans des entreprises privées qui sont des clients ou des fournisseurs de l’IAI, et l’ancien officier de l’armée qui, selon la police, était «très connu au sein de l’establishment militaire».

La police a annoncé que plusieurs autres personnes ont été «arrêtées pour les besoins de l’enquête, mais pas officiellement placées en détention». Plusieurs des personnes arrêtées devaient être présentées hier à un juge de la cour de Rishon Lezion et risquent d’être placées en détention.

L’IAI assure à lui seul près de la moitié des exportations israéliennes d’armement. L’entreprise est spécialisée dans les systèmes satellite, les missiles, les drones, les radars, la robotique et le design d’avions d’affaires.

IAI, dont le chiffre d’affaires a atteint 3,7 milliards de dollars en 2016 et emploie 16.000 salariés, n’a pas commenté dans l’immédiat les accusations portées contre ses employés.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*