Une centaine de migrants portés disparus après un naufrage au large de la Libye

Après un naufrage survenu jeudi au large de Tripoli, au moins 97 migrants, dont quinze femmes et cinq enfants, sont portés disparus, a annoncé jeudi, le général Ayoub Kacem, porte-parole de la marine libyenne.

Selon l’officier libyen, ce chiffre émanait de 23 survivants de diverses nationalités africaines, secourus par les gardes-côtes libyens à environ 10 km au large de la capitale libyenne. Ces rescapés, tous des hommes, ont survécu en s’accrochant à un flotteur qui était à bord de l’embarcation, dont la coque a été totalement détruite.

De l’avis du général Kacem, les clandestins portés disparus sont «probablement morts», bien qu’aucune dépouille n’ait pu être immédiatement repêchée en raison des conditions climatiques difficiles.

Une source médiatique a rapporté que les rescapés ont bénéficié d’une assistance médicale et de nourriture au port de Tripoli. Par la suite, ces migrants ont été conduits au centre de lutte contre l’immigration clandestine, situé à l’est de Tripoli.

D’après un bilan provisoire de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) arrêté fin mars, au moins 590 migrants sont morts ou sont portés disparus au large de la Libye depuis début 2017.

En raison du chaos régnant en Libye depuis le déclin du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, les passeurs de migrants clandestins peuvent aisément organiser des départs, généralement depuis l’ouest du pays et à destination de l’Italie, qui se situe à 300 kilomètres.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*