Les Etats-Unis sortent l’artillerie lourde contre l’Etat islamique en Afghanistan

Un Lockheed MC-130 de l’US Air Force a largué ce jeudi, contre des caches souterraines de l’Etat islamique en Afghanistan, «la mère de toutes les bombes», la plus puissante bombe non nucléaire jamais utilisée par les forces armées américaines.

D’après un porte-parole du Pentagone, la bombe thermobarique GBU-43 a été larguée depuis un avion de transport MC-130, en soutien aux forces afghanes et américaines opérant dans la région.

Elle a touché à 15h30 une «série de grottes» de la province de Nangarhar, dans l’est de l’Afghanistan, faisant selon le gouvernement afghan, au moins 36 morts parmi les combattants de l’organisation djihadiste.

La bombe GBU-43 a été présentée par les responsables militaires américains comme la parfaite solution aux bunkers et tunnels utilisés par les djihadistes pour renforcer leur défense alors que leurs pertes augmentent.

Le réseau de tunnels utilisés par l’Etat islamique a été effectivement détruit et, en dehors des djihadistes tués, aucune victime civile ne serait recensée.

Longue de plusieurs mètres et pesant plus de dix tonnes, la bombe, guidée au GPS, n’avait jamais été utilisée au combat auparavant. Son dernier test en 2003 avait, selon l’US Air Force, provoqué un panache de poussière et de fumée visible à plus de 32 kilomètres.

La présence des combattants de l’Etat islamique, qui a proclamé un «califat» en Syrie et en Irak en 2014, a commencé à être signalée au début 2015 dans la région de la province afghane de Nangarhar, frontalière avec le Pakistan.

Le mouvement djihadiste a revendiqué plusieurs attentats en Afghanistan ces derniers mois, dont la sanglante attaque contre le plus grand hôpital militaire d’Afghanistan en mars à Kaboul.

A propos de Fitzpatrick 1314 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*