L’ONU accuse Israël d’être responsable des souffrances des Palestiniens

L’Organisation des Nations Unies (ONU) a publié hier mercredi, un rapport qui fustige le manque de protection israélienne pour les civils palestiniens, assurant que les «politiques» et les «pratique » de la présence israélienne en Cisjordanie, sont la principale raison des besoins humanitaires présumés de leurs habitants.

David Carden, qui dirige l’Ocha (bureau des Affaires humanitaires des Nations unies) en Cisjordanie, estime que l’impact de la violence, du déplacement, des restrictions d’accès à des services et des revenus et à d’autres violations des droits est disproportionné pour les plus vulnérables, notamment les enfants.

En 2016 en Cisjordanie, le nombre de palestiniens déplacés à cause de la démolition de leur maison par Israël a atteint un «record depuis 2009» avec «1.601 personnes déplacées dont 759 enfants». Cette même année, les autorités israéliennes ont détruit ou saisi 300 structures fournies grâce à des aides humanitaires, pour un montant total supérieur à 730.000 dollars.

A Gaza, les guerres successives avec Israël et le blocus imposé par l’Etat hébreu et l’Egypte en réponse à la prise de pouvoir par la force de l’enclave palestinienne par le mouvement islamiste Hamas en 2007 ont fait du taux de chômage l’un des plus élevés au monde.

En effet, avant la prise de pouvoir du Hamas, et donc le blocus israélien, de nombreux Palestiniens de Gaza venaient travailler légalement, pendant de longues années, en Israël.

Ce blocus est également à l’origine de la complication de l’entrée et la sortie de personnels humanitaires à Gaza avec 31% des demandes d’entrée ou de sortie refusées par Israël en 2016.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*