Le Premier ministre irakien annonce la libération de Mossoul

Le Premier ministre irakien, Haïdar al-Abadi a annoncé dimanche la libération totale de la ville de Mossoul et la victoire des forces armées irakiennes sur les éléments de Daech, l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) en Irak.

Ce mouvement terroriste avait conquis la deuxième ville d’Irak en juin 2014 lors d’une offensive fulgurante.

Le Premier ministre et commandant en chef des forces armées, Haïdar al-Abadi s’est rendu dans la ville libérée de Mossoul et a félicité les combattants héroïques et le peuple irakien pour cette «grande victoire», est-il mentionné dans un communiqué des services du gouvernement.

Quelques heures auparavant, l’armée irakienne avait gagné les rives du Tigre dans Mossoul-ouest, qui était le théâtre des derniers combats contre Daech (acronyme arabe du groupe EI). Ce qui correspondait à la fin de plus de trois ans de mainmise de l’organisation de l’EI sur cette grande ville irakienne.

Suites aux violents affrontements entre l’armée irakienne et Daech, la ville de Mossoul n’est plus qu’un champ de ruines, particulièrement dans sa partie ouest, où il y a encore des accrochages sporadiques dans la vieille ville, à en croire certains médias locaux.

A présent, il faudra s’atteler à sécuriser chaque habitation dans les différents quartiers et, par la suite, mener des investigations systématiques pour être sûr qu’il ne reste pas de djihadistes prêts à sévir ou des pièges à l’instar des mines ou d’autres engins explosifs.

En dehors de Mossoul, le groupe EI avait également pris le contrôle, en 2014, d’autres territoires du nord et de l’ouest de l’Irak et des portions de la Syrie voisine.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*