Deux soldats américains tués en Irak

Deux soldats des troupes américaines appuyant l’armée irakienne dans la lutte anti-djihadiste ont été tués et cinq autres blessés dans une attaque au nord de l’Irak et qui a été aussitôt revendiquée par le groupe djihadiste Etat islamique (EI), a annoncé l’état-major de la coalition internationale anti-djihadiste.

«Toute la coalition anti-Daech exprime ses condoléances les plus sincères aux familles de ces héros, à leurs amis et leurs collègues. Aucun mot ne pourrait décrire le respect que je ressens pour vous, et la douleur qui fait suite à votre perte», a déclaré le commandant de l’opération anti-Daech, le général américain Stephen Townsend.

De son côté, le groupe EI a revendiqué l’attaque ayant ciblé les forces américaines alors qu’elles étaient en mission d’appui à l’armée irakienne dans sa bataille contre les combattants de Daech dans le nord de l’Irak.

Dans sa revendication, l’organisation de l’EI a particulièrement indiqué que ses forces ont employé des lance-roquettes multiples Grad contre les troupes américaines dans l’est de la ville de Tal Afar, à l’ouest de Mossoul.

Dans un premier temps, le commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom) avait affirmé que, « selon les premières informations, l’incident n’est pas dû à un contact avec l’ennemi», précisant qu’«une enquête est en cours».

Plus de 5.000 militaires américains prennent part à la lutte contre les djihadistes sur le sol irakien, d’après le Pentagone.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*