La justice brésilienne gèle transaction entre Petrobras et Total

Un tribunal brésilien a gelé provisoirement, suite à une plainte, la cession par Petroleo Brasileiro (Petrobras) au groupe français Total, d’une participation de 50 % au capital de l’opérateur brésilien de centrales électriques Termo Bahia.
Cette décision a été prise au niveau du tribunal fédéral de l’Etat de Sergipe. Ce n’est pas la première fois que cette instance bloque certaines transactions commerciales impliquant le géant pétrolier brésilien.
En effet, par le passé, le tribunal a bloqué plusieurs cessions et partenariats entrepris par Petrobras dans le but de diminuer sa dette et d’optimiser ses investissements. Pour ce qui est de cette dernière décision du tribunal, la compagnie pétrolière publique a indiqué n’en avoir pas été notifiée.
Cette vente entrait dans le cadre d’un accord de 2,2 milliards de dollars conclu en décembre dernier et qui scellait une alliance stratégique entre Total et Petrobras. Le contrat qui portait sur la prospection et la production, couvrait les opérations, la recherche et la technologie.
Faisant face à un endettement important en raison d’une vaste affaire de corruption et de la dégringolade des cours du brut, Petrobras a récemment annoncé la baisse de 25 % de ses investissements pour la période 2017-2021.
Les deux parties prennent déjà part conjointement à 15 consortiums internationaux dans l’exploration et la production, dont 9 au Brésil. La multinationale tricolore est présente depuis plus de 40 ans sur le sol brésilien, où elle compte un effectif de 2.500 employés répartis dans cinq succursales.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*