Syrie : Un convoi humanitaire entre dans la Ghouta orientale assiégée

Les Nations unies et le Croissant rouge ont confirmé hier lundi, que 49 camions transportant de la nourriture et des médicaments ont pu parvenir jusque dans la Ghouta orientale, une localité assiégée près de Damas, la capitale syrienne.

Cette zone rebelle est totalement assiégée depuis 2013 et des centaines de cas de malnutrition sévère y ont été signalé ces dernières semaines.

Des habitants se sont massés à Mesraba pour accueillir le convoi, portant des pancartes demandant la levée du siège. Linda Tom, la porte-parole de l’Ocha, le bureau des affaires humanitaires de l’ONU, pour la Syrie a précisé que l’aide transportée était destinée à quelque 40.000 personnes.

Mona Kurdi, porte-parole du Croissant Rouge syrien, a pour sa part indiqué que l’aide était constituée de 8.000 colis alimentaires et d’un nombre équivalent de sacs de farine, de médicaments, de matériel et d’autres aides alimentaires. Le précédent convoi était entré dans la région fin septembre et transportait de la nourriture et de l’aide médicale pour 25.000 personnes.

Ce mois-ci, des photos choc d’enfants squelettiques dans la Ghouta orientale ont été publiées par l’AFP. Selon des médecins locaux, au moins deux nourrissons malnutris sont décédés, dont Sahar Dofdaa, une fillette d’un mois.

Une délégation accompagnant le convoi, composée notamment d’employés de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), s’est rendue à l’hôpital de Kafr Batna pour s’enquérir de la santé des enfants.

La Ghouta orientale est l’un des derniers fiefs de la rébellion syrienne en lutte contre le régime de Bachar al-Assad depuis six ans. Assiégée à partir de 2013 par les troupes gouvernementales après sa prise de contrôle par les rebelles, cette ancienne région agricole importante pour la Syrie a connu une flambée des prix des produits locaux ou de ceux qui parviennent aux habitants par la contrebande.

Les conditions de vie y sont extrêmes, avec une électricité disponible uniquement grâce aux générateurs et une eau peu potable et souvent génératrice de maladies.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*