Israël lance l’exercice aérien international Blue Flag

L’exercice aérien international baptisé «Blue Flag» (Drapeau bleu) a démarré dimanche dernier en Israël.

Cet exercice qui est le plus grand du genre à avoir lieu en Israël, mobilise aux côtés de Tsahal les armées de l’air de sept pays, à savoir les Etats-Unis, la Grèce, la Pologne, l’Italie, l’Inde, la France et l’Allemagne, ainsi que des observateurs de 40 autres Etats.

L’exercice aérien international Blue Flag a été créé en 2013 et se déroule tous les deux ans sur la base d’Ovda, près d’Eilat, dans le Néguev, dans le sud d’Israël.

L’édition de cette année est donc la troisième du genre et son ampleur dépasse largement celle des deux précédentes éditions. L’édition de cette année va mobiliser près de 100 appareils et des centaines de pilotes et membres d’équipage. Au total, plus de 1.000 militaires, entre pilotes, commandants et personnels techniques, y prendront part. L’Inde participe pour la première fois à cet exercice, avec une délégation forte de 45 personnes.

L’objectif de cet exercice est d’améliorer les capacités techniques des différentes forces aériennes et de renforcer la « coopération diplomatique entre les pays ».

Les éléments participants simuleront différentes situations et scénarios au cours de ces manœuvres. «L’escadrille Rouge» des forces aériennes israéliennes représentera l’ennemi virtuel. Ces exercices militaires internationaux sont censés faire écho à la puissance militaire et politique d’Israël, tout en lui permettant de maintenir sa supériorité militaire dans la région du Moyen Orient.

L’exercice devrait durer deux semaines et quelque peu perturber le trafic aérien dans le Néguev, notamment les vols vers l’aéroport d’Ovda, proche d’Eilat. La compagnie aérienne Ryanair a d’ores et déjà décidé de dérouter pendant toute la durée de l’exercice, tous ses vols pour Eilat vers l’aéroport Ben Gourion et d’acheminer ses passagers vers la mer Rouge en autobus.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*