Le gouvernement israélien compte élargir la peine de mort

Le parti nationaliste israélien de l’actuel ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a annoncé la conclusion dimanche dernier, d’un accord entre les différents leaders de la coalition gouvernementale pour soumettre au Parlement un projet de loi qui rendra possible la peine de mort pour «les terroristes».

Certes, ce projet de loi n’est pas explicite mais il est clairement évident qu’il vise les activistes palestiniens que les autorités de l’Etat sioniste désignent comme des «terroristes». Ce projet de loi devrait concrétiser  une promesse de longue date d’Avigdor Lieberman qui soutient que la peine de mort serait un moyen de dissuasion puissant contre de potentielles attaques (palestiniennes).

En effet, selon le ministre de la  Défense, les détenus palestiniens dans les geôles israéliennes portent souvent en eux, l’espoir de pouvoir être échangés ou libérés dans le cadre d’un accord politique. En 2011 par exemple, plus de 1.000 Palestiniens avaient été libérés en échange de la relaxation d’un soldat israélien retenu pendant cinq ans à Gaza.

Après avoir été soumis au Parlement à une date non précisée, le projet de loi sur l’élargissement de la peine de mort devra encore passer par quatre lectures avant d’entrer en vigueur. Même après son adoption, le projet de loi pourrait toujours être annulé par la Cour suprême israélienne.

La peine capitale existe dans la législation israélienne et peut être appliquée pour les crimes contre l’humanité et la trahison. Elle est également prévue dans la loi militaire israélienne en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 50 ans.

Elle reste cependant très rarement prononcée et sa dernière application remonte, selon le quotidien israélien Haaretz, à 1961, à l’encontre du criminel de guerre nazi Adolf Eichmann.

A propos de Fitzpatrick Georges 1464 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*