Sommet Afrique du Sud-Union Européenne

L’Afrique du Sud et l’Union Européenne (UE) se retrouvent aujourd’hui à Skukuza (Nord-Est de l’Afrique du Sud) pour un sommet qui s’annonce tendu par les divergences diplomatiques qui opposent les deux partenaires actuellement.

D’ordinaire, l’Afrique du Sud et l’UE entretiennent de très bonnes relations. Celles-ci se sont particulièrement consolidées par la signature en 1999 de l’ « Accord sur le Commerce et la Coopération » (ACDC), mué en 2007 en « partenariat stratégique ». Mais, dans la cour économique s’est invitée la diplomatie, produisant un mélange explosif.

Premier sujet de discorde, c’est l’intervention armée de l’OTAN en Libye, appuyée par Bruxelles mais désapprouvée par Pretoria. Celle-ci, qui a pourtant paraphé la résolution 1973 du Conseil de Sécurité de l’ONU permettant le recours à la force pour protéger des populations civiles, a estimé que l’esprit de cette loi avait été bafoué lors des attaques contre le régime de Kadhafi; et  tarde encore à reconnaître le Conseil National de Transition comme représentant légal du peuple libyen.

La transition zimbabwéenne, également, n’est pas étrangère aux difficultés des rapports euro-sud-africains. L’Europe, en froid depuis belle lurette avec la présidence de Robert Mugabe, n’a pas hésité à sanctionner sa législature après sa réélection en 2009 à l’issue d’un scrutin controversé. Des mesures que l’Afrique du Sud souhaite voir levées pour encourager les efforts du président Mugabe, qui a nommé un gouvernement d’union nationale dirigé par son opposant le plus sérieux, Morgan Tsvangirai, et lui prouver, par là, l’impartialité européenne.

Enfin, l’Afrique du Sud et l’UE se rendent à la Conférence de Durban sur le changement climatique, qui aura lieu du 28 Novembre au 9 Décembre prochain, en empruntant des chemins séparés. Pourtant, lors de cette rencontre, financée à hauteur de 6 millions d’euros par l’Europe, celle-ci espère aboutir à un accord pour limiter l’émission des gaz à effet de serre. Et, elle compte sur la diplomatie sud-africaine pour convaincre les autres pays d’Afrique Australe.

Bien que secondaires dans les relations Afrique du Sud-UE, toutes ces questions seront évoquées lors de ce sommet. Avec un résultat des plus improbables.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*