Israël : Nouvelle destruction d’un tunnel du Hamas

Le lieutenant Jonathan Conricus, porte-parole de l’armée israélienne, a annoncé hier dimanche, la destruction par l’armée d’un tunnel attribué au groupe islamiste Hamas qui contrôle le territoire palestinien de Gaza depuis 2007.

Ce tunnel se trouvait en partie sous le passage frontalier de Kerem Shalom, le principal point d’entrée de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza, qui a été fermé jusqu’à nouvel ordre.

L’opération a été coordonnée avec l’Egypte. Le tunnel de 1.5 kilomètre s’étendait de la bande de Gaza, traversait Israël jusqu’en Egypte, et se trouvait sous des postes militaires israéliens, de même que des oléoducs et des gazoducs.

Les forces israéliennes, qui avaient surveillé la construction de ce tunnel depuis un bon moment, assurent qu’il devait servir dans une attaque imminente contre des Israéliens.

Le porte-parole de l’armée israélienne a déclaré que des jets de l’armée ont frappé une partie du tunnel et qu’une nouvelle série d’«outils» sophistiqués ont détruit la partie restante.

Depuis 2014, Israël, qui avait découvert et détruit une trentaine de tunnels pendant la guerre avec le Hamas, a établi comme priorité la neutralisation des tunnels souterrains perçus comme une menace.

Ces tunnels ont permis à plusieurs reprises l’infiltration de militants du Hamas en Israël. Cinq soldats ont été tués dans l’une de ses attaques. L’opération annoncée hier par l’armée israélienne est la troisième destruction de tunnel en deux mois. Mais pour Israël, elle constitue une étape particulière marquée par l’utilisation d’une technologie de pointe.

La destruction du tunnel et la fermeture du point de passage de Kerem Shalom, qui a permis l’entrée à Gaza rien que pour la première semaine de janvier de plus de 1 800 camions transportant près de 55 000 tonnes de marchandises, ravive la tension entre Israël et Gaza.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*