L’OTAN valide une mission de formation en Irak

Les ministres de la Défense des Etats membres de l’OTAN ont décidé jeudi à Bruxelles, d’élargir la mission de formation et de conseil de l’armée irakienne dans le cadre de la reconstruction de ce pays, qui sort à peine de trois ans de lutte contre l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI).

L’administration américaine a pesé de tout son poids dans la mise en place de cette mission. Le secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis, avait d’ailleurs adressé, en janvier dernier, un courrier en ce sens aux Etats membres de l’OTAN. Nombre de ceux-ci, à l’instar de l’Afghanistan, étaient plutôt peu enthousiastes à cette idée.Quoi qu’il en soit, l’Alliance a fini par valider le projet. Il sera donc question d’entraîner les militaires irakiens aux opérations de déminage et de neutralisation des engins non-explosés. Mais, l’OTAN ne mettra pas à disposition de ce pays des troupes de combat.

Le lancement de cette mission est prévu juillet prochain à l’occasion d’un sommet de l’Alliance auquel prendra part le président américain, Donald Trump. Ce dernier a particulièrement insisté pour que l’OTAN renforce son effectif d’instructeurs et de conseillers déjà en poste à Bagdad.

Dans le même ordre d’idées, le Premier ministre irakien, Haïder al-Abadi, avait sollicité au cours de cette semaine, l’appui de l’OTAN.

Il est à noter que les négociations dans le cadre de l’Alliance ont été quelque peu mises à mal en raison des désaccords entre les Etats-Unis et la Turquie sur la situation en Syrie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*