Les femmes finalement autorisées à créer leur propre entreprise en Arabie saoudite

Le gouvernement saoudien a décidé d’autoriser les femmes de créer leur propre entreprise et d’effectuer des démarches administratives sans avoir à obtenir l’assistance ou l’accord d’un tuteur masculin.

Sous l’impulsion du prince héritier Mohammed ben Salman, le royaume wahhabite multiplie les gestes allant dans le sens de l’élargissement du champ d’activités des femmes.

Avant cette dernière réforme, les Saoudiennes avaient déjà obtenu le droit de conduire leurs voitures, à partir de juin prochain, et d’assister à certaines rencontres de football.

A présent, elles peuvent non seulement devenir cheffe d’entreprise mais également accéder aux services administratifs en ligne sans tuteur masculin.

L’instigateur de tous ces changements, en l’occurrence le prince Mohammed ben Salman, entend développer l’économie de son pays pour la rendre moins dépendante des hydrocarbures.

A l’heure actuelle, seulement 22 % des Saoudiennes prennent part à la vie publique et professionnelle. Ainsi, pour atteindre ses fins, le visionnaire wahhabite veut augmenter cette proportion.

Par ailleurs, les autorités saoudiennes ont ouvert la magistrature aux femmes. Par ailleurs, un bon nombre de Saoudiennes ont d’ores et déjà postulé pour des postes au niveau des frontières, y compris dans les aéroports.

Tout récemment, un des membres de la principale instance religieuse d’Arabie saoudite remettait en cause l’obligation du port de l’Aabaya (voile).

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*