L’Arabie saoudite visée par plusieurs missiles de la rébellion yéménite

Le conflit armé entre la coalition militaire arabe dirigée par Ryad et les insurgés chiites houthis du Yémen prend une nouvelle dimension avec le tir de sept missiles balistiques dans la nuit du dimanche à lundi, par la rébellion yéménite contre le territoire saoudien, faisant un mort et deux blessés parmi les civils, a annoncé la coalition.

D’après un communiqué du porte-parole de la coalition, le colonel Turki al-Maliki, trois de ces projectiles avaient pour cible la capitale saoudienne, Ryad, tandis qu’un quatrième avait été dirigé sur la ville garnison de Khamis Mecheit, un cinquième sur Najrane et les deux derniers sur Jazane (sud).

A noter que ces missiles ont été tirés le jour du troisième anniversaire de l’intervention de la coalition militaire arabe contre l’insurrection houthie au Yémen.

Les débris d’un des projectiles abattus au dessus de Ryad avaient atteint une habitation, tuant du coup un Egyptien et blessant deux autres personnes, a indiqué, de son côté, la Défense civile de la capitale saoudienne.

Jamais le royaume wahhabite n’avait rapporté avoir été la cible d’autant de missiles en l’espace d’une seule journée depuis le début de l’intervention de la coalition militaire arabe au Yémen.

A l’occasion de l’anniversaire de ce conflit, entamé le 26 mars 2015, le chef de la rébellion yéménite, Abdel Malik al-Houthi, a lancé un défi à l’Arabie saoudite et aux Emirats Arabes Unis (EAU), qui constituent le fer de lance de la coalition militaire arabe.

« Nous sommes prêts à plus de sacrifices parce que notre peuple est devenu plus apte à résister à l’agression», a-t-il prévenu dans un discours de circonstance diffusé dimanche soir par Al-Masirah, la chaîne de télévision des rebelles.

La guerre au Yémen a déjà fait environ 10.000 morts et 53.000 blessés et a engendré une grande crise humanitaire.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*