Bassin du Congo- Sommet: Hommage au roi du Maroc pour son engagement en faveur du Fonds bleu

Le sommet de la Commission et du Fonds Bleu du Bassin du Congo s’est tenu, dimanche à Brazzaville, en présence de plusieurs chefs d’Etat africains, dont le Roi Mohammed VI du Maroc, «invité spécial» qui a prononcé un discours remarqué à l’ouverture de ce premier sommet africain à portée environnementale.

Les discours prononcés à l’ouverture de ce sommet, par le Roi du Maroc et les présidents du Gabon, du Rwanda, du Niger, de l’Angola et du Congo, se sont focalisés sur la sauvegarde du Bassin du Congo, deuxième poumon de la planète après l’Amazonie.

Ils ont également porté sur les moyens financiers de rendre opérationnel l’ambitieux projet du Fonds Bleu, qui a été crée en novembre 2016 à Marrakech, en marge de la conférence mondiale sur le climat «COP22».

Dans son discours, le souverain marocain a souligné l’urgence d’un éveil des consciences écologiques en Afrique, pour que le développement socio-économique du continent se fasse en parfaite harmonie et dans le respect de son environnement écologique.

«Notre réunion aujourd’hui, a-t-il dit, sonne comme une urgence pour tous. Elle est capitale pour notre continent, elle l’est également pour l’humanité tout entière, car elle est l’expression d’une prise de conscience collective, des effets dévastateurs du réchauffement climatique pour la planète».

Le Fonds Bleu du Bassin du Congo, principal instrument financier de la Commission Climat du Bassin du Congo, est un projet fédérateur qui ouvre de belles perspectives pour cette région et pour l’ensemble du continent africain, a ajouté le souverain marocain, soulignant que le défi majeur réside dans les moyens de financement de ce grand projet.

Pour se faire, a-t-il suggéré, il s’agit d’innover et de créer les mécanismes nécessaires à la mobilisation des ressources financières et de s’atteler à convaincre les bailleurs de Fonds bilatéraux et multilatéraux, publics ou privés.

Le Roi Mohammed VI qui avait co-parrainé avec le président congolais, Denis Sassou-Nguessou, la mise en place de la Commission du Bassin du Congo et du Fonds bleu, a enfin promis que le Maroc œuvrera avec «détermination pour la concrétisation des grands projets structurants de Notre continent».

Une douzaine de Chefs d’État africains ont fait le déplacement à Brazzaville pour prendre part à ce sommet qui se fixe pour objectif de développer une gestion intégrée des ressources forestières et des eaux du Bassin du Congo, l’un des plus grands réservoirs de biodiversité de la planète.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*