Le Quartet du Caire appuie l’unité nationale en Libye

Le Quartet du Caire, composé de la Ligue des Etats arabes, l’Union Africaine (UA), l’Union Européenne (UE) et l’ONU a réitéré lundi, au terme de sa rencontre dans la capitale égyptienne, son engagement pour la souveraineté, l’indépendance, l’intégrité territoriale et l’unité nationale de la Libye.

Ce groupe a déclaré vouloir continuer à fournir des efforts coordonnés et complémentaires à l’appui d’un processus politique inclusif, accompagné par les Nations Unies et entrant dans le cadre de l’Accord politique libyen (APL).

La réunion du Caire présidé par le secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, Ahmed Abou Gheit, a vu la participation du Haut représentant de l’UA pour le Mali et le Sahel, Pierre Buyoya, de la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini et du représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies et chef de la mission d’appui des Nations Unies en Libye, Ghassan Salamé.

La situation en Libye était à l’ordre du jour de cette rencontre, à l’issue de laquelle les quatre organisations participantes ont déclaré par voie de communiqué conjoint la poursuite de leurs efforts apportant leur « soutien au Conseil présidentiel du Gouvernement d’union nationale, reconnu internationalement, dans le cadre général de l’Accord politique libyen (APL) ».

Les mêmes participants ont aussi affirmé vouloir « coordonner davantage leurs efforts en faveur du processus politique et de la transition démocratique de la Libye ».

En outre, ils ont répété leur plein soutien au Plan d’action des Nations Unies pour la Libye, avant de saluer les « progrès réalisés jusqu’à présent dans la mise en œuvre de ses éléments fondamentaux ».

Le Quartet a par ailleurs jugé important d’organiser un scrutin parlementaire et présidentiel avant fin 2018 suivant le plan d’action des Nations Unies pour la Libye en vue d’une résolution durable et pacifique de la crise dans ce pays.

A propos, ce groupe s’est dit « prêt à déployer des missions d’assistance électorale et / ou des missions d’observation, afin de permettre la tenue d’élections libres, équitables et crédibles ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*