L’Arabie saoudite mentionne dix leaders du Hezbollah libanais sur sa liste de terrorisme

Le gouvernement saoudien a mentionné dix des leaders du Hezbollah libanais sur sa liste de terrorisme, suivant sa disposition légale de lutte contre les crimes de terrorisme et son financement au royaume wahhabite et en coordination avec les Etats membres du Centre contre le financement du terrorisme (TFTC).

Suite à cette décision, tous les biens des dirigeants placés sur cette liste et les revenus qu’ils possèdent seront gelés sur le territoire saoudien, a affirmé mercredi dans un communiqué, la présidence de la sécurité d’Etat en Arabie saoudite.

La même source a ajouté que Ryad continuera, en synergie avec ses alliés du TFTC, à travailler pour annihiler l’impact du Hezbollah et de l’Iran qui met à mal la stabilité de la région, notamment en ciblant les leaders de cette formation politique, parmi lesquels cinq membres de son conseil de la Choura.

Les autorités saoudiennes ont placé les cadres du Hezbollah sur cette liste en partenariat avec l’administration américaine, qui co-préside le TFTC, et les Etats membres du conseil, en l’occurrence Bahreïn, les Emirats Arabes Unis (EAU), le Koweït, Oman et le Qatar.

Le TFTC a vu le jour le 21 mai 2017 suite à une initiative de l’Arabie saoudite et des Etats-Unis. Cette structure a pour mandat de combattre le financement du terrorisme en décelant les réseaux de financement et les menaces et en prenant des mesures conjointes de rétorsion.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*