L’Asie et l’Afrique parlent changement climatique

Hier 21 septembre, Ho Chi Minh-Ville, la plus grande ville du Vietnam, a accueilli un colloque international sur le changement climatique. « Orientation vers l’économie verte : Influence du changement climatique sur la sécurité alimentaire et la gestion des ressources de la Terre en Asie et en Afrique », tel était le thème autour duquel ont débattu des hommes politiques, des chercheurs ainsi que des scientifiques issus de plusieurs pays des deux continents.

« L’objet de ce colloque est de chercher des solutions et mesures afin de préserver l’environnement dont l’Homme dépend étroitement pour vivre, ce qui inclut la protection des ressources en eau, la limitation du dérèglement climatique et l’érosion des sols dans les pays d’Asie et d’Afrique », déclarait, en ouverture, le recteur de l’Ecole Polytechnique de Ho Chi Minh-Ville, Vu Dinh Thanh. En fait, l’idée était de partager des expériences accumulées par les pays d’Asie, représentés, notamment, par l’Indonésie, la Malaisie et la Thaïlande, et ceux d’Afrique, dont, entre autres, le Ghana, le Kenya et la Namibie, dans le domaine de l’environnement.

Ce rendez-vous a pris encore plus d’ampleur par la participation à son organisation du Centre des Nations Unies pour le Développement Régional (UNCRD) en collaboration avec l’Université de Ho Chi Minh – Ville, ce qui justifie la présence de représentants de l’ONU ainsi que ceux de la Banque Mondiale.  En toute vraisemblance, ces travaux viennent à point nommé dans la perspective de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui se tiendra à Durban du 28 Novembre au 9 Décembre prochains.

A propos de Fitzpatrick 1365 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*