Israël : un projet de loi pour interdire de filmer les soldats israéliens

La Knesset, le Parlement israélien, se prononce ce mercredi sur un projet de loi qui doit sanctionner de peines d’emprisonnement les personnes qui filment les soldats israéliens. Ce projet de loi est dénoncé par les ONG comme une atteinte à la démocratie.

Le projet de loi a été approuvé par le gouvernement israélien. Il prévoit l’instauration de peines d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à dix ans pour les personnes qui filmeront des soldats de l’armée israélienne dans l’intention « de démoraliser » ou de « nuire à la sécurité de l’Etat ». Ebauché par Robert Ilatov, député du parti d’extrême droite Israël Beitenou, ce projet de loi s’attaque sans se cacher aux ONG locales « anti-israéliennes » comme B’Tselem ou des groupes liés au BDS (Boycotte, désinvestissement, sanctions) qui filment les mouvements des soldats israéliens pour en dénoncer les éventuels abus. Le projet de loi ne s’appliquerait pas aux journalistes des grands médias et il n’est pas exclu que le texte de loi soit adouci encore au cours des délibérations de la Knesset, de manière à ce qu’il puisse recevoir l’approbation du ministère de la Justice.

Nul besoin de souligner que ce projet de loi fait débat en Israël. Les réseaux sociaux des ONG regorgent de vidéos montrant des « mauvais » comportements présumés de soldats, usage d’une force excessive, abus d’autorité ou plus grave encore. A titre d’exemple, c’est un caméraman palestinien de B’Tselem qui avait filmé la scène  d’Elor Azaria, un soldat israélien, achevant un assaillant palestinien blessé. Reconnu coupable, le soldat israélien a bénéficié il y a quelques semaines d’une libération anticipée après neuf mois de prison.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*