Les forces armées russes rompent la trêve dans le sud de la Syrie

L’aviation militaire de la Russie a bombardé le week-end dernier, des zones contrôlées par les rebelles dans le Sud de la Syrie, rompant ainsi la trêve qui courait depuis un an dans cette zone.

L’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH), basé à Londres, a annoncé que l’aviation russe a lancé tard samedi près de 25 frappes contre des villes contrôlées par les rebelles dans l’est de la province de Deraa, dans le Sud du pays en guerre.

Les avions utilisés provenaient de la base Hmeimim, une base permanente de l’armée russe, située dans le nord-ouest de la Syrie. Les frappes russes auraient débuté vers 21h30 heure de Paris et se sont arrêtées après minuit. Mais l’ONG n’en a fourni aucun bilan.

La Russie, les Etats-Unis et la Jordanie avaient accepté en juillet 2017 de respecter une zone de désescalade dans les parties contrôlées par les rebelles dans le Sud afin d’y réduire les hostilités.  Les avions russes qui opèrent en Syrie depuis 2015, avaient évité jusqu’à aujourd’hui, de bombarder des positions rebelles dans le Sud.

D’après l’OSDH, l’aviation russe a rompu cette trêve dans le but de soutenir une offensive terrestre des forces loyales au président syrien Bachar Al-Assad.

Depuis mardi, les troupes syriennes de Damas bombardent les zones contrôlées par les rebelles dans l’est de Derra pour reprendre le contrôle de la région après la reprise totale de la région de Damas, la capitale.

Ces combats se concentrent dans une zone à cheval entre la province de Deraa et la partie ouest de la province voisine de Soueida et ont causé la mort d’au moins 13 soldats du régime, de 19 civils et jeté sur les routes plus de 12 000 Syriens.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*