Une militante des droits de la femme arrêtée en Arabie saoudite

Hatoon el-Fassi, célèbre activiste des droits de la femme en Arabie saoudite, a été interpellée au cours d’une campagne de répression contre les défenseurs des droits humains dans ce pays, ont rapporté mercredi des militants.

L’arrestation de cette activiste reconnue des droits de la femme a été annoncée par nombre de militants, dont ceux de l’organisme saoudien de défense des droits ALQST, basé à Londres.

Cette interpellation intervient après la levée, dimanche dernier, de l’interdiction de conduire faite aux femmes en Arabie saoudite. Les médias n’ont pas pu joindre les proches d’Hatoon el-Fassi. Pour leur part, les autorités saoudiennes n’ont fait aucun commentaire au sujet de cette arrestation.

Pour information, Mme Fassi est professeure à l’université King Saud de Ryad. Cette activiste de longue date pour le droit des femmes de conduire est apparue jeudi dernier pour la dernière fois sur le réseau social Twitter. Elle envisageait de conduire sa voiture pour la première fois dimanche.

«C’est comme si j’étais reconnue comme un citoyen à part entière», avait confié, au cours de la semaine dernière, la militante au journal saoudien Arab News suite à l’obtention de son permis de conduire. Et d’ajouter : «j’ai l’intention de conduire avec mon mari et mes enfants autour de Ryad».

Depuis le mois dernier en Arabie saoudite, des activistes sont victimes d’une vague d’arrestations. Plusieurs militantes ayant défendu le droit de conduire et plaidé pour la fin du système de tutelle masculine imposé aux Saoudiennes, ont été interpellées dans le cadre de cette campagne.

A propos de Fitzpatrick Georges 1485 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*