Le chef de la diplomatie française en visite en Libye

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a effectué lundi une visite en Libye dans l’objectif de pousser à l’organisation des élections présidentielle et municipales, qui devraient avoir lieu avant fin 2018.

Le chef de la diplomatie française a rencontré les autorités à Tripoli, Misrata, Benghazi et Toubrouq dans l’espoir de faire appliquer l’accord conclu le 29 mai à Paris sous l’égide du président français, Emmanuel Macron.

En entreprenant ce périple, M. Le Drian avait pour objectif de rappeler à l’ensemble des formations politiques libyennes les clauses de cet accord. Il en a également profité pour annoncer l’appui financier et logistique de la France dans l’organisation de ces scrutins. Plus précisément, il s’agit d’un don équivalant à un million de dollars qui transitera par les Nations Unies.

Le ministre tricolore a fait ses annonces au terme de sa rencontre dans la capitale libyenne avec le chef du gouvernement d’union nationale (GNA), Fayez al-Sarraj, et diverses autres autorités, dont le chef de la diplomatie libyenne.

Par la suite, M. Le Drian s’est rendu à Misrata afin de rencontre les dignitaires de cette ville n’ayant pas pris part l’accord de Paris. A propos, le gouvernement français veut incorporer l’ensemble des partis combattant les terroristes.

Le chef de la diplomatie française s’est également déplacé vers les responsables de l’Est libyen, le maréchal Khalifa Haftar dans la ville de Benghazi et le président de la Chambre des représentants à Tobrouk, les encourageant vivement à se conformer au calendrier électoral. Selon ce planning, ces élections devraient avoir lieu le 10 décembre 2018.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*