Syrie : Une zone démilitarisée à Idleb pour éviter une crise humanitaire

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé hier lundi un accord avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan pour la mise en place d’une zone démilitarisée dans la région d’Idleb d’ici la mi-octobre dans le but d’éviter « une grande crise humanitaire ».

Vladimir Poutine a annoncé cet accord à l’issue d’une rencontre de plus de quatre heures avec son homologue turc dans la station balnéaire russe de Sotchi.

La zone démilitarisée sera large de 15 à 20 kilomètres, le long de la ligne de contact. Elle sera contrôlée par des unités de l’armée turque et de la police militaire russe.

La Russie exige que toutes les armes lourdes «de tous les groupes de l’opposition» évacuent cette zone située dans le nord-ouest de la Syrie avant le 10 octobre.

Le président Vladimir Poutine a affiché sa conviction que l’accord avec Erdogan allait permettre d’éviter une grande crise humanitaire à Idleb, et son ministre de la Défense Sergueï Choïgou a confirmé que la zone démilitarisée allait éviter une offensive de l’armée syrienne.

Dernier bastion rebelle en Syrie, Idleb est contrôlée à 60% par le groupe djihadiste Hayat Tahrir al-Cham, composé notamment de l’ex-branche d’Al-Qaïda en Syrie, et est sous la menace d’une vaste offensive des troupes de Bachar al-Assad.

Le sort de cette région faisait l’objet de vives tractations, principalement entre la Russie, principal allié du régime de Bachar al-Assad, et la Turquie qui soutient les groupes rebelles dits modérés.

Moscou souhaitait une offensive contre Idleb pour en finir avec la rébellion alors qu’Ankara était fermement opposée à une telle offensive, craignant un nouvel afflux de réfugiés syriens alors que la Turquie en a déjà accueilli plus de trois millions depuis le début du conflit.

A propos de Fitzpatrick Georges 1493 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*