La Russie annonce la livraison à Damas de missiles S-300

La Russie a annoncé hier lundi la livraison au régime syrien de Damas, un lot de missiles S-300.

Cette annonce prend une connotation particulière puisqu’elle intervient une semaine après la destruction par erreur, d’un Iliouchine-20 de l’armée russe par l’armée syrienne, incident pour lequel la Russie avait néanmoins rendu l’Etat hébreu responsable.

Ces missiles S-300 seront livrés sous deux semaines, a indiqué le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, précisant que ces systèmes «sont capables d’intercepter des appareils sur une distance de plus de 250 kilomètres et peuvent frapper en même temps plusieurs cibles dans les airs ».

Actuellement, les S-300 opérés par les Russes sont déployés autour de la base navale russe de Tartous, des S-400 plus modernes étant déployés sur la base aérienne de Hmeinim, dans l’ouest du pays.

Par ailleurs, la Russie prévoit des mesures pour brouiller électroniquement dans les zones adjacentes à la Syrie en mer Méditerranée la navigation par satellite, les radars de bord et les systèmes de communication d’avions militaires ciblant des objectifs en territoire syrien. Ces mesures ciblent directement Israël.

Il y a une semaine, l’armée syrienne, en répliquant à des frappes israéliennes, avait abattu  par erreur un Iliouchine-20 de l’aviation russe, dont les 15 militaires russes à bord, ont été tués sur le champ.

Après avoir montré, dans un premier temps, une volonté d’éviter une confrontation plus large avec Israël, la Russie a décidé d’agir pour limiter la liberté de mouvement dont jouissait jusqu’ici l’aviation israélienne dans le ciel syrien. De son côté, Israël a prévenu qu’il continuerait de «défendre sa sécurité et ses intérêts» dans la région.

A propos de Fitzpatrick Georges 1493 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*