La police turque soupçonne le gouvernement saoudien d’avoir tué Jamal Khashoggi

Les forces de l’ordre turques pensent que le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, porté disparu depuis une semaine à Istanbul, aurait été assassiné au sein de la représentation consulaire de son pays, ce que les autorités saoudiennes démentent catégoriquement.

Depuis l’entrée de ce journaliste très critique envers le régime saoudien au consulat de son pays à Istanbul, il y a une semaine, nul n’a retrouvé sa trace. Ses proches redoutent que les autorités saoudiennes l’aient gardé. En réaction, Ryad nie catégoriquement toute implication dans cette mystérieuse affaire.

Pour sa part, la police turque croit que Jamal Khashoggi a été assassiné au sein du consulat saoudien «par une équipe venue spécialement à Istanbul et repartie dans la même journée», a confié une source gouvernementale aux médias.

Citant la police turque, l’agence de presse officielle Anadolu a rapporté que 15 ressortissants saoudiens ont fait mardi dernier l’aller-retour à Istanbul et étaient au consulat en même temps que le journaliste. Ce dernier n’en est jamais sorti, affirme la même source.

En réaction, le gouvernement saoudien a certifié que Jamal Khashoggi a quitté la représentation diplomatique mardi, après y avoir effectué des démarches.

«D’après ce que j’ai compris, il est entré et est ressorti après quelques minutes ou une heure. Je ne suis pas sûr », a déclaré le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane dans une interview publiée vendredi dernier par l’agence Bloomberg. Et d’ajouter : «nous sommes prêts à permettre au gouvernement turc de venir fouiller nos locaux» à Istanbul.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*