Maroc : Mohammed VI appelle à la dynamisation de la formation et de l’emploi des jeunes

Le Roi Mohammed VI a souligné dans un discours prononcé vendredi à Rabat, devant les membres des deux Chambres du Parlement réunies, la nécessité de dynamiser l’emploi des jeunes, de réduire les inégalités sociales et spatiales et maintenir la cohésion sociale.
Le Souverain marocain qui présidait l’ouverture de la session d’automne du Parlement, a déclaré que cette année législative s’amorce à un moment où “responsabilité et travail sérieux sont érigés en mots d’ordre», appelant la majorité et l’opposition à «prendre part activement à la dynamique de réforme que connaît notre pays» dans le cadre d’une «mobilisation générale et un travail collectif».
Il a de même annoncé avoir décidé la mise en place d’une commission ad-hoc chargée de présenter, dans les trois mois, le projet du nouveau modèle de développement, en spécifiant les objectifs fixés, les leviers de changement proposés et les mécanismes de mise en œuvre retenus.
Cette commission, a-t-il précisé, aura la responsabilité de collecter, d’agencer et de structurer les contributions formulées par des institutions et de compétences au niveau national, afin d’en élaborer les conclusions dans le cadre d’une vision à portée stratégique, globale et intégrée.
Dans son discours, le Roi du Maroc s’est attardé sur les questions d’extrême urgence et jouissant d’un consensus national, notamment l’éducation et la formation, l’emploi et les problématiques de la jeunesse, ainsi que les programmes de soutien et de protection sociale.
S’agissant de l’emploi des jeunes, le Roi a assuré que «la formation professionnelle constitue un levier essentiel, à la condition, toutefois, qu’elle fasse l’objet de toute l’attention requise, et qu’un contenu et un statut nouveaux lui soient accordés en tant que filière prometteuse».
Il a en outre mis l’accent sur la nécessité d’établir de nouvelles passerelles entre la formation professionnelle et l’enseignement général en veillant à les articuler dans le cadre d’un système harmonisé et cohérent, où formations théoriques et stages pratiques en entreprise, se complètent et s’équilibrent.
Le souverain marocain a assuré à ce propos, que ses importantes orientations sur les questions de l’emploi, de l’enseignement, de la formation professionnelle, du service militaire, sont destinées à améliorer les conditions de vie des citoyens en général et des jeunes en particulier, à les mettre en capacité de servir leur patrie.
Le Roi a tenu à préciser que «tous les Marocains concernés par le service militaire, sans exception, sont égaux en la matière et ce, indépendamment de leur classe sociale, de leurs diplômes et de leur niveau d’instruction».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*