Nouvelles sanctions des Etats-Unis contre l’Iran

Le secrétariat américain au Trésor a annoncé mardi de nouvelles sanctions à l’encontre de l’Iran et qui concernent 20 sociétés et cinq établissements financiers auxquels Washington reproche d’appuyer le groupe armé Bassidji, une branche des Gardiens de la révolution soupçonnée de recruter et de former des enfants soldats.
«Nous sanctionnons un réseau qui apporte une structure financière aux Bassidji. Cette milice recrute et entraîne des enfants dès l’âge de 12 ans, et les envoie combattre en Syrie pour le compte des Gardiens de la révolution», a indiqué un haut responsable du gouvernement américain.
Les entreprises sanctionnées opèrent dans divers secteurs d’activité, dont, entre autres, les mines, la production d’acier, la fabrication de tracteurs et le secteur bancaire.
Le Trésor américain a précisé avoir visé les banques Mellat et Mehr Eqtesad, la société d’investissement Mehr Eqtesad Iranian Investment et cinq autres firmes d’investissement, de même que l’Iran Tractor Manufacturing, leader des fabricants de tracteurs au Moyen-Orient, et le sidérurgiste Mobarakeh Steel, groupe d’Isaphan dominant ce secteur dans la région MENA.
A en croire le Trésor américain, c’est un «réseau multimilliardaire» disposant de ramifications en Europe et au Moyen-Orient.
L’administration américaine a demandé à l’ensemble des entités internationales d’arrêter toute transaction avec les structures sanctionnées, sans quoi elles pourraient s’exposer à leur tour, à des mesures similaires.

A propos de Fitzpatrick Georges 1486 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*