Les salaires des grands patrons du CAC 40 plafonnent en France

Le cabinet Proxinvest a publié les resultats d’une étude qui révèle que le salaire moyen des grands patrons français du CAC 40 a dépassé cette année 5 millions d’euros, accusant ainsi une augmentation de plus de 14% contre une hausse de 4% pour leurs salariés.
Les grands patrons français du CAC 40 n’auront jamais gagné autant. Avec 24.6 millions en 2017, le mieux payé d’entre eux est Bernard Charlès, le directeur général de Dassault Systèmes. Il est suivi par Gilles Gobin, le fondateur d’une entreprise spécialisée dans le stockage et la distribution de prouits pétroliers, avec ses 21.1 millions d’euros.
Viennent ensuite Carlos Ghosn, le Président-Directeur Général de Renault et président de Nissan, et Paulo Cesar Salles Vasques, l’ancien directeur général de Téléperformance qui a quitté ses fonctions en 2017, avec respectivement 13 millions d’euros et 12.2 millions d’euros.
Cinq millions d’euros annuels en moyenne de rémunération est un chiffre record pour les patrons du CAC 40 sur les dix dernières années. Le cabinet d’études Proxinvest estime que ces salaires, qui sont parfois augmentés alors que la performance est très mauvaise, sont injustifiés.
Par exemple, le Président-Directeur Général de Technicolor a vu sa rémunération augmenter de 36% à 3 millions d’euros en trois ans alors que, sur la même période, la compagnie se retrouvait dans le rouge avec un écroulement de son bénéfice net. Les experts de Proxinvest dénoncent la complaisance des conseils d’administration chargés de valider ces salaires.

A propos de Fitzpatrick Georges 1485 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*