Washington nomme un nouvel ambassadeur à Ryad

Le président américain, Donald Trump a nommé mardi l’ex-général John Abizaid au poste d’ambassadeur à Ryad. Jusqu’à présent, ce fauteuil était vacant dans l’administration Trump.

Cet ancien haut-gradé de 67 ans était à la tête du commandement des troupes américaines au Moyen-Orient. Ayant passé 34 ans au sein des forces armées américaines, il est parfaitement arabophone. Lors de son passage à l’université d’Harvard, John Abizaid a rédigé un projet de fin d’études sur l’Arabie Saoudite.

Il est à noter que plusieurs postes sont vacants dans l’administration Trump. Toutefois, l’absence d’ambassadeur américain dans la capitale saoudienne a été particulièrement est remonté à la surface suite à la crise diplomatique entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite, occasionnée par l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, le 2 octobre dernier au sein de la représentation consulaire saoudienne à Istanbul en Turquie.

Si les autorités saoudiennes avaient soutenu, dans un premier temps, que le professionnel des médias avait quitté le consulat, avant de révéler qu’il était décédé lors d’une bagarre au consulat, avant d’évoquer au final, une «opération non autorisée» par le gouvernement.

De son côté, Washington multiplie les appels à élucider ce meurtre, ce qui a mis le pouvoir saoudien sous pression. Dans le même ordre d’idées, le ministère américain des Affaires étrangères a prévenu dimanche dernier le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane que l’administration américaine allait « demander des comptes à toutes les personnes impliquées dans le meurtre de Jamal Khashoggi».

A propos de Fitzpatrick Georges 1494 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*