Emirats arabes unis : Un chercheur britannique condamné à perpétuité pour espionnage

Le tribunal fédéral d’Abou Dhabi a condamné hier mercredi à perpétuité Matthew Hedges, un citoyen britannique de 31 ans et doctorant à l’université de Durham, dans le nord-est de l’Angleterre, pour espionnage au profit d’un pays étranger.

La porte-parole de sa famille a confirmé que Matthew Hedges a été condamné à la prison à vie, mais que l’audience avait duré moins de cinq minutes et que l’avocat de la défense n’était pas présent. Selon les médias émiratis, Matthew Hedges a 30 jours pour faire appel de son jugement.

Matthew Hdges a été arrêté à l’aéroport de Dubaï le 5 mai. Il s’était rendu aux Emirats arabes unis pour mener des entretiens sur la politique étrangère et la stratégie du pays en termes de sécurité.

Le procureur général des Emirats, Hamad al-Shamsi, avait assuré qu’il se servait de son statut de chercheur comme couverture et qu’il allait être jugé « sous les accusations d’espionnage pour un pays étranger, mettant en danger la sécurité militaire, politique et économique de l’Etat », et que les accusations portées contre lui se fondent « sur des preuves ».

Dans une déclaration transmise à la presse, le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt s’est dit «profondément choqué et déçu» par cette condamnation.

Il a rappelé avoir évoqué le cas de Matthew Hedges avec le prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed, en particulier pendant sa visite à Abou Dhabi le 12 novembre, et lui avoir «clairement signifié à maintes reprises que la gestion de ce cas par les Emirats arabes unis aurait des répercussions sur les relations entre les deux pays».

Le gouvernement britannique entend néanmoins continuer à intervenir auprès des autorités émiraties pour qu’elles reconsidèrent le cas du chercheur Hedges.

A propos de Fitzpatrick Georges 1494 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*