Ryad autorise l’évacuation de rebelles houthis blessés au Yémen

L’Arabie saoudite a autorisé à titre de «geste humanitaire», l’évacuation du Yémen vers le Sultanat d’Oman de cinquante insurgés houthis blessés, en perspective des prochains pourparlers de paix.

Lundi dernier, le gouvernement saoudien a fini par donner son accord pour l’évacuation vers Oman de cinquante rebelles houthis blessés au Yémen, à bord d’un avion affrété par les Nations Unies.

Cet acte est une marque de «confiance» avant l’entame des pourparlers de paix, a indiqué dans un communiqué, la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite.

Ce geste est censé accélérer la tenue de ces discussions visant à clore quatre années d’un conflit armé qui a plongé le Yémen dans une profonde crise humanitaire.

A en croire le porte-parole de la coalition militaire arabe, le colonel saoudien Turki al-Maliki, cette décision fait suite à la demande du médiateur des Nations Unies au Yémen, le Britannique Martin Griffiths, «pour des raisons humanitaires» et comme «mesure destinée à instaurer la confiance» avant de débuter les négociations qui devraient se dérouler incessamment en Suède.

Il est à noter que le royaume wahhabite est régulièrement accusé de freiner le règlement politique du conflit armé au Yémen. A propos, le colonel Maliki a affirmé que la coalition appuyait les efforts Griffiths «pour parvenir à une solution politique» et les dispositions d’ordre «humanitaire» dans l’objectif d’alléger les souffrances du peuple yéménite.

A propos de Fitzpatrick Georges 1494 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*