L’armée israélienne entame la destruction des tunnels du Hezbollah

Le lieutenant-colonel israélien Jonathan Conricus a annoncé que l’armée israélienne a entamé hier jeudi dans la soirée, la destruction des tunnels que le Hezbollah libanais a percé selon elle à des fins militaires sous la frontière entre israélo-libanaise.

L’armée a indiqué dans un communiqué que « les explosions entendues dans la zone ouest de la frontière sont dues aux activités de l’armée pour détruire et neutraliser les tunnels d’attaques du Hezbollah», précisant la destruction ne se fait que côté israélien de la frontière.

Le lieutenant-colonel Jonathan Conricus a indiqué que l’armée avait à disposition des unités d’infanterie, des unités blindées, l’aviation en stand-by, des unités navales, toutes synchronisées, disposant d’ordres clairs et préparées à un très large éventail de scénarios.

Cette mise en garde sans équivoque vise à décourager le Hezbollah de tenter d’empêcher la destruction des tunnels par l’armée israélienne. Israël a également intensifié sa campagne pour que l’ONU sévisse contre les agissements du Hezbollah, soutenu par l’Iran, autre grand ennemi de l’Etat hébreu.

Depuis le lancement d’une vaste opération le 4 décembre dernier, l’armée israélienne a dit avoir localisé quatre tunnels souterrains infiltrant Israël sous la frontière libanaise et est convaincue qu’il y en a d’autres.

Selon l’Etat hébreu, ces tunnels devaient servir au Hezbollah à enlever ou assassiner des soldats et des civils israéliens, et à s’emparer d’une frange du territoire israélien en cas d’hostilités. Mais ces tunnels ne représentaient pas encore de menaces pour les populations civiles quand ils ont été détectés.

Le Hezbollah est l’un des grands ennemis d’Israël et est en position de force juste de l’autre côté de sa frontière avec le Liban. La dernière grande confrontation entre le mouvement chiite libanais et l’Etat hébreu remonte à 2006, quand 33 jours de guerre avaient fait 1.200 morts côté libanais et 160 côté israélien, sans que le Tsahal ne parvienne à neutraliser le mouvement chiite libanais.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*