Nouvelle frappe de la coalition arabe contre les rebelles houthis au Yémen

La coalition militaire arabe sous commandement saoudien a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi, avoir détruit quatre sites au Yémen dont se servaient les insurgés houthis, appuyés par Téhéran, pour assembler des bateaux télécommandés et des mines marines.

C’est la première réaction militaire de l’Arabie saoudite aux attaques de drones perpétrées la semaine dernière contre certaines de ses installations pétrolières.

La coalition dirigée par Ryad a détruit quatre sites situés au nord de la ville portuaire de Hodeida (ouest du Yémen) et employés par les insurgés pour assembler des bateaux télécommandés et des mines marines, d’après un communiqué de l’agence de presse officielle saoudienne SPA, assurant que ces sites menaçaient la sécurité maritime dans le détroit de Bal al-Mandeb et le sud de la mer Rouge.

Un peu plus tôt, la coalition militaire arabe avait rapporté avoir déjoué une attaque au bateau piégé, sans équipage.

«La force navale de la coalition a détecté une tentative de la milice terroriste houthie liée à l’Iran de commettre un acte hostile et terroriste imminent dans le sud de la mer Rouge en utilisant un bateau piégé télécommandé», a déclaré la coalition dans un communiqué relayé par SPA, précisant que ce bateau a été lancé «depuis le gouvernorat de Hodeida», sans pour autant préciser sa cible. Il a été détruit.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*