Le Roi Mohammed VI plaide pour le financement des projets des jeunes promoteurs

Le Roi Mohammed VI a invité, vendredi dans le discours prononcé à l’ouverture de la première session de la nouvelle année législative, le secteur bancaire à contribuer plus activement à la dynamique de développement que connaît le Maroc, à s’ouvrir davantage aux autoentrepreneurs et à financer les petites et moyennes entreprises et les projets portés par les jeunes.

Dans ce discours prononcé à l’occasion de l’ouverture de l première session de la 4ème année législative de la 10ème législature, le Souverain a pointé le difficile accès des jeunes entrepreneurs au crédit, le faible accompagnement des diplômés et des petites et moyennes entreprises lors de leur création.

Pourtant, le Maroc dispose d’un secteur bancaire alliant robustesse, dynamisme et professionnalisme. La crédibilité du secteur bancaire, la confiance dont il jouit s’en trouvent-elles renforcées, à l’échelle nationale comme à l’extérieur et son niveau d’évolution lui a permis d’investir dans nombre de pays étrangers, notamment en Afrique, a souligné le Souverain.

Le Roi Mohammed VI a dit mesurer parfaitement combien «il est malaisé de faire évoluer certaines mentalités dans le secteur bancaire », exhortant les banques à simplifier et faciliter les procédures d’accès au crédit, s’ouvrir davantage aux autoentrepreneurs, financer les petites et moyennes entreprises.

Le Souverain a aussi invité le gouvernement et Bank Al-Maghrib, en coordination avec le groupement professionnel des banques du Maroc, à œuvrer à la mise au point d’un programme spécial d’appui aux jeunes diplômés, de financement des projets d’auto-emploi.

Il a également invité les élus, l’appareil exécutif, ainsi que le secteur privé, plus particulièrement le secteur bancaire, « à s’associer à l’effort de développement national, à contribuer à la réussite de l’étape nouvelle dans laquelle nous nous engageons ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*