Les Etats-Unis dénoncent l’exploitation du conflit libyen par la Russie

Lors d’une rencontre avec le maréchal Khalifa Haftar, une délégation de responsables américains a dénoncé l’«exploitation» par Moscou du conflit armé qui embrase la Libye au détriment des populations civiles, a annoncé lundi le département d’Etat américain.

Les hauts responsables américains ont échangé dimanche dernier avec le maréchal Haftar qui contrôle l’Est libyen, au sujet des «mesures à prendre pour parvenir à une suppression des hostilités et à un règlement politique du conflit», a précisé la diplomatie américaine dans un communiqué.

Lors de cette rencontre, la délégation américaine, dont faisait partie l’ambassadeur américain en Libye, Richard Norland, s’est dite «gravement préoccupée par l’exploitation du conflit par la Russie au détriment du peuple libyen». 

«Les responsables ont souligné que les Etats-Unis soutenaient pleinement la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Libye», a assuré le département d’Etat.

Moscou est soupçonnée d’appuyer l’Armée Nationale Libyenne (ANL) autoproclamée par le maréchal Khalifa Haftar. Rappelons qu’au début du mois de novembre, le gouvernement russe avait démenti des informations de presse selon lesquelles quelque 200 mercenaires de nationalité russe étaient arrivés dans ce pays maghrébin ces deux derniers mois pour apporter du renfort à l’homme fort de l’est libyen.

Il y a dix jours, le gouvernement américain a demandé au maréchal Haftar de mettre un terme à son offensive pour conquérir la capitale libyenne, Tripoli. Cet appel faisait suite à la visite jeudi dernier à Washington, d’une délégation du gouvernement libyen d’union nationale (GNA) internationalement reconnu.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*