Au moins 14 morts dans l’attaque contre une église protestante à l’Est du Burkina Faso

Une église protestante de Hantoukoura, relevant de la commune de Foutouri, frontalière du Niger, dans l’Est du Burkina Faso, a été ciblée hier dimanche pendant un service religieux, par une attaque meurtrière ayant fait 14 morts et de nombreux blessés, a annoncé dans un communiqué, le gouvernorat de la région de Fada N’Gourma.

Selon une source sécuritaire, cette attaque a été commise par une « dizaine d’individus lourdement armés» non encore identifiés et qui « ont exécuté froidement les fidèles, dont le pasteur de l’église et des enfants ». 

Une autre source sécuritaire a précisé qu’une «opération de ratissage» a été lancée par le groupement militaire de la région pour retrouver les «traces des assaillants» qui se sont «enfuis à bord de motocyclettes». 

Les actions menées par des groupes armés contre les lieux de cultes se sont intensifiés en 2019, dont un bon nombre vise des églises ou des religieux chrétiens. Le 26 mai dernier, quatre Chrétiens avaient été tués lors d’une attaque contre une église catholique à Toulfé, une localité du nord du pays. 

Quelques jours auparavant, le 13 mais, quatre catholiques avaient été tués lors d’une procession religieuse en honneur de la Vierge Marie à Zimtenga, toujours dans le Nord. La veille, six personnes dont un prêtre, avaient été tués lors d’une attaque pendant la messe dans une église catholique à Dablo, une commune de la province du Sanmatenga, également dans le nord du pays. 

Sous-équipées et mal entraînées, l’armée, la police et la gendarmerie de ce pays pauvre d’Afrique de l’Ouest sont incapables d’éradiquer les groupes armés et de mettre une terme à leurs attaques meurtrières. 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*