Un nouveau protestataire contre le régime irakien tué à Bagdad

Un partisan des protestations contre le régime irakien et son mentor iranien a été tué à Bagdad, a confié aux médias une source de police.

Mohammed al-Doujaïli, 24 ans, est le quatrième partisan de la contestation contre le pouvoir irakien à avoir été assassiné en l’espace de deux semaines. 

D’après la source policière, il a été tué d’une balle dans le dos sur la rue Palestine, située à proximité de la place Tahrir, qui est le bastion de la contestation dans le centre de la capitale irakienne.

Grièvement blessé, il est décédé dimanche matin dans un centre hospitalier de Bagdad. A en croire ses proches, l’un de ses amis qui était en sa compagnie et qui a été aussi blessé se trouve encore dans le même hôpital. 

L’activiste tué dans la capitale irakienne a été inhumé dimanche dans son quartier de Sadr City, fief chiite de Bagdad. Avant lui, la dépouille de Zahra Ali, 19 ans, avait été retrouvée à Bagdad le 2 décembre dernier, portant des marques de torture. Il est à noter que ces deux victimes distribuaient des repas aux protestataires sur la place Tahrir.

Par ailleurs, Ali al-Lami, un militant anti-pouvoir âgé de 49 ans a été assassiné de plusieurs balles dans la tête dans la nuit de mardi à mercredi dans le quartier populaire d’al-Chaab, dans la capitale irakienne.

Et il y a une semaine, Fahem al-Taï, 53 ans, a été tué par deux tireurs à moto pendant qu’il rentrait à son domicile à Kerbala, ville sainte chiite située au sud de Bagdad. Un militant avec qui il était lors de cette attaque a été blessé par balles.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*