Egypte : Sept militaires morts et blessés suite à une attaque terroriste dans le Nord-Sinaï

Les forces armées égyptiennes ont contrecarré dimanche une attaque «terroriste» visant des infrastructures sécuritaires installées dans la région du Nord-Sinaï, déplorant sept morts et blessés parmi ses les soldats égyptiens.

Lors d’une fusillade, les troupes égyptiennes ont «tué 10 terroristes et détruit un véhicule à quatre roues utilisé par les terroristes», ont posté les forces armées sur leur page Facebook.

Le gouvernement égyptien est confronté depuis des années à une rébellion dans le Nord-Sinaï (nord-est), qui s’est intensifiée à la suite de l’éviction par l’armée du chef d’Etat conservateur Mohamed Morsi en 2013.

En février 2018, les forces armées égyptiennes ont initié une grande opération «antiterroriste» dans le Nord-Sinaï, où s’active la branche égyptienne de l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI). Cette opération militaire s’est étendue également à certaines portions du désert occidental, entre la vallée du Nil et la frontière avec le territoire libyen.

Selon les statistiques officielles, 840 djihadistes présumés et environ 67 soldats ont trouvé la mort depuis le lancement de cette offensive. Il est à noter qu’aucun bilan vérifié de manière indépendante n’est disponible. En outre, les médias n’ont pas accès à cette région.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*