Le président Erdogan annonce la mort de soldats turcs en Libye

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan a annoncé samedi la mort de plusieurs soldats turcs déployés sur le sol libyen, avant de faire état aussi de nombre de victimes dans les rangs des forces du maréchal Khalifa Haftar qu’ils combattent.

«Plusieurs de nos héros sont tombés en Libye, mais les pertes dans les rangs de Haftar ont atteint près d’une centaine de mercenaires», a déclaré samedi à Izmir, le président turc, sans préciser le nombre exact de morts déplorés parmi les militaires turcs.

En revanche, la chaîne TV Sky News Arabia, citant des sources proches des forces armées de Haftar, a fait état de 16 morts parmi les soldats turcs et plus de 100 autres parmi les mercenaires pro-Ankara provenant de Syrie. Mais la chaîne ne révèle pas le nombre des victimes parmi les soldats du maréchal Haftar.

Rappelons que, le mois dernier, la Turquie a entamé un déploiement de ses militaires en Libye afin d’appuyer le gouvernement d’union nationale (GNA), basé à Tripoli et opposé à l’Armée Nationale Libyenne (ANL) autoproclamée par le maréchal Khalifa Haftar.

Depuis le déclin du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye n’est jamais sortie du chaos. Deux camps rivaux se battent pour diriger le pays, avec, d’un côté, le GNA, reconnu par la communauté internationale et dirigé par Fayez el-Sarraj, et de l’autre, l’ANL du maréchal Haftar, qui a lancé, en avril dernier, une offensive en vue de prendre le contrôle de la capitale libyenne.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*