L’Irak fait état de son premier cas d’infection au coronavirus

Les autorités irakiennes ont fait état lundi, du premier cas d’infection au coronavirus dans le pays. Il s’agit d’un étudiant iranien en religion  à Najaf, pourtant, Bagdad avait déjà interdit les voyages entre l’Irak et l’Iran.

A l’heure actuelle, 12 cas de contamination au nouveau coronavirus ont été enregistrés en Iran. Bon nombre de pèlerins et d’étudiants en religion en provenance de ce pays se rendent en Irak, dont le système de santé laisse à désirer.

Agé d’une vingtaine d’années d’après une source médicale, le jeune Iranien infecté a été placé lundi en quarantaine dans un centre hospitalier de la ville sainte irakienne de Najaf, située au sud de Bagdad. 

L’ensemble des professionnels de santé qui le prenaient en charge devaient ensuite passer, avec leurs tenues, sous un jet de produit désinfectant.

Suite à cette situation, la direction de l’Education de cette province a décidé de «suspendre jusqu’à nouvel ordre les examens de fin de premier semestre» dans tous les établissements scolaires et universitaires de la région.

Pour sa part, le gouverneur de Salaheddine, une province située au nord de la capitale irakienne, laquelle accueillera mardi un pèlerinage chiite, a décidé d’interdire l’entrée des pèlerins étrangers dans sa région pour éviter toute propagation du coronavirus.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*