Covid-19 : L’Algérie maintient ses frontières fermées jusqu’à nouvel ordre

Toutes les frontières de l’Algérie vont demeurer fermées «jusqu’à ce que Dieu nous libère de ce fléau», a déclaré dimanche dernier, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune. 

Selon les chiffres officiels publiés le même jour, 305 cas supplémentaires d’infection au coronavirus y ont été diagnostiqués en l’espace de 24 heures, ce qui constitue désormais le bilan quotidien le plus lourd enregistré dans ce pays maghrébin.

Lors d’une réunion du conseil des ministres, le chef d’Etat algérien qui a évoqué la flambée des nouveaux cas de Covid-19 dans le pays, a ordonné que les frontières terrestres, aériennes et maritimes du pays restent closes, précise un communiqué repris par l’agence de presse algérienne  APS. 

Pourtant, l’Algérie figure sur la liste de 14 pays dont les ressortissants pourraient se rendre dans l’Union Européenne (UE) à partir du 1er juillet prochain. 

Il y a environ trois semaines, les autorités algériennes prenaient les premières mesures de déconfinement, mais après la découverte de nouveaux foyers de contamination particulièrement dans l’est (Sétif) et le sud-est du pays, le gouvernement algérien semble contraint de faire machine arrière dans le processus de déconfinement.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*