Bagdad visé par une attaque à la roquette en pleine visite du ministre iranien des A.E

La Zone verte ultra-sécurisée de Bagdad a été la cible d’une attaque à la roquette perpétrée dimanche, pendant que le chef de la diplomatie iranienne, Mohamed Javad Zarif y rencontrait des dirigeants irakiens.

La majorité des institutions de l’Etat irakien ainsi que la représentation diplomatique américaine en Irak se trouvent dans la Zone verte. Depuis octobre dernier, 36 attaques ont ciblé des intérêts américains sur le sol irakien. D’après Washington, des milices pro-Téhéran en sont à l’origine.

Selon certains témoignages, les Etats-Unis, qui disposent toujours de milliers d’hommes dans ce pays du Golfe, ont eu recours, pour la première fois au début de ce mois, à des C-RAM, un système d’interception de roquettes installé aux alentours de leur représentation diplomatique.

L’attaque à la roquette du dimanche dernier a eu lieu pendant que le ministre iranien des Affaires étrangères était en visite à Bagdad. Il y a rencontré non seulement son homologue irakien Fouad Hussein mais également le chef du gouvernement irakien Moustafa al-Kazimi et le dirigeant irakien, Barham Saleh. Il était aussi prévu que M. Zarif s’entretienne avec les responsables du Kurdistan autonome à Erbil.

L’actuel Premier irakien garde toujours sa casquette de chef du renseignement, poste dans lequel il a tissé des relations au niveau régional. Il est donc possible que ce responsable politique joue un rôle de facilitateur entre l’Arabie saoudite et l’Iran, les deux grands rivaux de la région.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*