Appel à la mobilisation internationale pour obtenir la libération du journaliste algérien Khaled Drareni

Les avocats et soutiens du journaliste algérien, Khaled Drareni ont lancé mercredi, un appel à une mobilisation internationale pour arracher sa libération, alors que la justice algérienne l’a condamné lundi dernier, à trois ans de réclusion et une forte amende pour «incitation à attroupement non armé» et «atteinte à l’unité nationale».

« Nous lançons un appel aux citoyens, aux élites, à tous les journalistes, où qu’ils soient, à l’intérieur et à l’extérieur du pays», a déclaré l’avocate Zoubida Assoul lors d’un point de presse dans la capitale algérienne, Alger.

Patron du portail d’information en ligne Casbah Tribune et correspondant dans ce pays maghrébin, pour la chaîne TV5 Monde et l’ONG Reporters Sans Frontières (RSF), Khaled Drareni, 40 ans, est emprisonné depuis le 29 mars. 

Ce professionnel des médias avait fait l’objet de poursuites pour avoir couvert, le 7 mars à Alger, un rassemblement du « Hirak », mouvement de contestation anti-régime qui a secoué l’Algérie durant plus d’un an, avant d’être suspendu à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus.

Ces derniers mois, divers activistes du « Hirak », opposants politiques, journalistes et blogueurs ont été arrêtés et poursuivis par la justice algérienne. Ainsi, nombre de journalistes sont présentement écroués dans ce pays et les procès sont en cours.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*