Première visite officielle du président Macron en Irak

Le chef d’Etat français Emmanuel Macron effectue aujourd’hui (mercredi) sa première visite officielle en Irak dans l’objectif d’accompagner ce pays dans l’affirmation de « sa souveraineté » en marge de la forte rivalité entre ses deux principaux partenaires, les Etats-Unis et l’Iran.

Après son deuxième passage en l’espace d’un mois dans la capitale libanaise, Beyrouth, le dirigeant tricolore ne fera que quelques heures à Bagdad. Emmanuel Macron sera le premier président à fouler le sol irakien depuis la désignation en mai du nouveau chef du gouvernement irakien, Moustafa al-Kazimi.

Ce n’est que lundi dans la soirée que cette visite a été confirmée par le chef d’Etat français. A l’occasion, il n’a pas caché son ambition de lancer dans la capitale irakienne, « en lien avec les Nations Unies, une initiative pour accompagner une démarche de souveraineté ».

Depuis des années, l’Irak est partagée entre ses deux principaux alliés, les Etats-Unis et l’Iran. Cette situation est devenue particulièrement inconfortable dès 2018, avec la politique de « pression maximale » menée par le président américain Donald Trump contre Téhéran. 

Par ailleurs, l’Irak est secoué depuis l’an dernier par un mouvement de protestation populaire. En outre, son économie, très dépendante de l’or noir, a été frappée de plein fouet par la chute des prix de cette matière première. Et la crise sanitaire liée au coronavirus n’a fait qu’aggraver cette conjoncture difficile.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*