Trois morts dans le crash d’un hélicoptère militaire en Algérie

Trois militaires ont perdu la vie dans le crash d’un hélicoptère appartenant aux forces navales de l’armée algérienne qui s’est écrasé en mer mercredi matin en Méditerranée, au large de la commune de Bouharoun, dans la région de Tipaza, non loin de la capitale, Alger. 

Dans un premier temps, le ministère algérien de la Défense a annoncé le décès d’un lieutenant et la disparition de deux autres officiers suite à cet accident. Mais, après quelques heures de recherches, les dépouilles des deux derniers militaires ont été retrouvées.

D’après le ministère de la Défense, un équipage de trois pilotes était à bord de cet hélicoptère militaire de recherche et de sauvetage de type MS-25 Merlin. L’appareil, qui effectuait un vol d’entraînement technique, apparaît dans une très courte vidéo-amateur en train de dévisser avant de s’abîmer en mer par un beau temps.

«Nous déplorons le décès du lieutenant-colonel Kharoussa Nouredinne, du lieutenant-colonel El Ouafi Mohamed Lamine et du lieutenant Bouzayda Nouredine», a indiqué le ministère de tutelle dans second communiqué, après la découverte des dépouilles des deux militaires portés disparus. Dans la foulée, une enquête a été ouverte pour déterminer les cause de l’accident.

C’est le deuxième crash militaire depuis le début de 2020 dans ce pays maghrébin. Le 27 janvier dernier, rappelle-t-on, un avion de chasse de fabrication russe «Sukhoï SU-30» s’était abîmé près de 400 km à l’est de la capitale algérienne, tuant sur le coup deux officiers de l’armée de l’air.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*